Exercice N°062 :

Vecteurs, équations cartésiennes, première

Exercice N°062 :

Dans un repère orthonormé, on donne la droite (d) d’équation
2x – 3y + 6 = 0,
le point A(1 ; 7) et le vecteur ->v(2 ; -3).

1) Dans ce repère, tracer (d), placer A et construire ->v. Lis la suite »

Ecris le premier commentaire

Exercice N°486 :

Géométrie, espace, plan, droite, terminale, Malino

Exercice N°486 :

L’espace est rapporté à un repère (O ; i ; j ; k) orthonormé. Soit t un nombre réel.

On donne le point A(−1 ; 2 ; 3) et la droite D de système d’équations paramétriques :
{ x = 9 + 4t
{ y = 6 + t, t ∈ R
{ z = 2 + 2t

Le but de cet exercice est de calculer de deux façons différentes la distance d entre le point A et la droite D.

1) Donner une équation cartésienne du plan P, perpendiculaire à la droite D et passant par A. Lis la suite »

Ecris le premier commentaire

Exercice N°481 :

plans droites intersections perpendiculaires

Exercice N°481 :

L’espace est rapporté à un repère orthonormé (i ; j ; k).
On considère la droite D passant par le point A de coordonnées (3 ; -4 ; 1) et dont un vecteur directeur est u(1 ; -3 ; 1).
On considère la droite D’ dont une représentation paramétrique est :
{ x = -1 – t
{ y = 2 + t (t ∈ R)
{ z = 1 – t

On admet qu’il existe une unique droite Δ perpendiculaire aux droites D et D’. On se propose de déterminer une représentation paramétrique de cette droite Δ et de calculer la distance entre les droites D et D’, distance qui sera définie aux questions 8 et 9. Lis la suite »

Ecris le premier commentaire

Exercice N°226 :

Oui ou Non ?

Géométrie espace plans parallèles

P et P’ sont deux plans, d une droite de P et d’ une droite de P’.

1) Si P et P’ sont parallèles alors :
– d et d’ sont parallèles ?
– d et d’ ne sont pas coplanaires ?
– on ne peut pas préciser la position relative de d et d’ ? Lis la suite »

Ecris le premier commentaire

Exercice N°499 :

Astuces Exercices Maths Seconde Complexes Terminale Malino

Exercice N°499 :

Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct (O ; u ; v).

On note A le point d’affixe 1, B le point d’affixe −2 et M le point d’affixe z.
A tout nombre complexe z ≠ −2, on associe par l’application f, le nombre complexe Z défini par :
Z = (z – 1)/(z + 2) avec (z ≠ −2).

1) Déterminer les points M invariants par f, c’est-à-dire les points M d’affixe z tels que
z = (z – 1)/(z + 2). Lis la suite »

Ecris le premier commentaire